logo  
  Accueil   Accueil  |  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu Visiteurs
 
  De 1959 à nos jours...Les Maïca recensés ou attendus DiversEscales techniques...


À la hune : Katouchka


Tara

PMF

AXA

SNSM
 
 
Vente aux enchères [4572 lectures] 
 
  06/07/2010 14:00 par Webmaster supin 
images/rubriques/__vide.png
imageUgetsu,
le Maïca du regretté jazzman Siegfried Kessler sera mis en vente aux enchères à la Grande Motte le 8 juillet à 11h00 (aire de carénage).

















Il y a quelques années, je m'était mis à la recherche d un Maïca pour Siegfried Kessler en remplacement de Hush qui venait de faire naufrage à Giens (je crois me souvenir qu'il se rendait à Porquerolles où a lieu un festival de jazz au cours duquel Siegfried était programmé chaque été pour y donner plusieurs concerts).

Plusieurs fois, malade de se retrouver sans bateau, Siegfried au bord des larmes m avait appelé : "Sans Maïca, je suis perdu ! Trouves-moi vite un bateau !!!"

imageHeureusement, ses amis qui me l'avaient fait connaître, avaient trouvé un Maïca dans le sud de la France : Le Floïca rebaptisé Ugetsu. Ugetsu est un morceau de jazz joué par Art Blakey and the Jazz messengers. C'était un des morceaux favoris de Siegfried.

Siegfried Kessler était avant toute chose l'un des plus grands pianistes de jazz. La musique était toute sa vie. Elle s'était inscrite en lui dès l'enfance. Mais elle n'aura pas suffi à combattre la dépression et l'alcool qui l'ont malheureusement emportés le lundi 22 janvier 2007, quelques jours avant ses 72 ans.

La veille de son départ, un de ses copains de ponton le trouve dans un état alarmant, assit sur l'un des bancs de la Grande-Motte. Il prévient aussitôt les pompiers mais c'est le service de la gendarmerie qui arrive. Il est emmené en cellule de dégrisement... Il y passera plusieurs heures.

Le lendemain, Siegfried qui vivait depuis plus de vingt ans sur son Maïca, est retrouvé noyé dans le port grand-mottois où est amarré Ugetsu.

Ses cendres ont été dispersées en mer entre la Grande-Motte et l'île du Frioul ô combien chère à Siegfried.


Siegfried Kessler sur son Maïca Hush, île du Frioul 2002



Stéphane Hupin
 
 
 
 
 
 

Retour Page principale Accueil