logo  
  Accueil   Accueil  |  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu Visiteurs
 
  De 1959 à nos jours...Les Maïca recensés ou attendus DiversEscales techniques...


À la hune : Katouchka


Tara

PMF

AXA

SNSM
 
 
Angus Primrose
 
  imageSuite à l'article publié par Peter Campbell sur Rani et à la disparition de son dernier équipier, j'avais commencé à cerner un peu mieux la personnalité de J.H.Illingworth.

Mais de son association avec Angus Primrose, aucune information ne m'était encore parvenue, quoique... En fait, depuis des mois, une photocopie de la couverture de Loisir Nautique n°57 (juillet 1976) me crevait les yeux. Mais, s'agissant d'une photocopie, il était difficile voire inopportun d'essayer d'en déchiffrer l'un des titres. Effectivement, "Entretien avec : Argus Prim..." n'évoquant à mon esprit qu'une suite de listings dépourvus d'intérêt, il me fallu entreprendre un ménage post-cinquantenaire-du-Maïca pour le dépoussiérer en un "Entretien avec : Angus Primrose" ! Ne me restait plus qu'à récupérer la revue complète...


Donc, donc,... Donc Angus Primrose publie son premier plan a l'âge de 14 ans avant de servir dans la Royal Navy !

Il dirige ensuite un chantier naval où il s'emploie à concevoir, construire et réparer divers bateaux. Il y acquiert une grande expérience pratique.

En 1958, il s'associe avec John Illingworth avec l'objectif commun de créer de nouveaux bateaux. Il passe 8 excellentes années avec Illingworth dont il apprend beaucoup et avec qui il conçoit Oryx , Outlaw, Monk of Malham, Brigantine, Gipsy Moth IV et... Maïca ! Employant jusqu'à 5 dessinateurs, la croissance de leur cabinet d'architectes les amène à se séparer après ces 8 années de fructueuse collaboration.

Si en Albion, Primrose devient l'un des architectes les plus réputé de sa génération, il ne parvient cependant pas à percer le marché français contrairement à Illingworth qui pratiquait couramment le français.

Il participe en 1976 à la Transat anglaise sur « Demon Demo », le Moody 33 qu'il a dessiné. Comme 47 autres concurrents, il est contraint à l'abandon (suite à la perte du mât dans un chavirage).

En 1981, dans un coup de vent, son Moody « Demon de Hamble » (Primrose s'était installé le long de la Hamble River) fait naufrage. Angus Primrose alors qu'il tente de sauver des effets personnels disparait avec son bateau...




Sources : LN n 57, Cécile Rouault
 
 
 
 
 

Retour Page principale Accueil