logo  
  Accueil   Accueil  |  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu Visiteurs
 
  De 1959 √† nos jours...Les Ma√Įca recens√©s ou attendus DiversEscales techniques...


À la hune : Tanit


PMF

SNSM
 
 
Genèse
 
  Dans les ann√©es 50, son Dragon n¬į7 construit par Herv√© restant trop sportif pour accueillir dignement sa compagne, Henry Rouault demande √† John Illingworth de lui dessiner un bateau plus confortable mais toutefois √©conomique. Un premier bateau baptis√© Atalanta est lanc√© en 1957 mais, dans une manoeuvre portuaire, un remorqueur l'aborde un peu trop brutalement...

Un autre prototype issu d'un plan du m√™me Illingworth sort du chantier naval Burnes Shipyard situ√© √† Bosham (pr√®s de Portsmouth) quelques mois plus tard. Henry Rouault demande √† sa soeur religieuse √† Malestroit de trouver un nom ressemblant √† celui de l'un de ses anciens bateaux : Maia*, une √©toile des Pl√©iades. Celle-ci lui propose Ma√Įca, en m√©moire de la M√®re Sup√©rieure** de son couvent (qu'elle appelait "Ma√Įca") et tradition oblige, le nom de la s√©rie qui suivra.

Bien que Ma√Įca n'ait √©t√© destin√© essentiellement pour la course, il participe √† plusieurs Fasnet et gagne en 1962 le championnat du RORC en classe III.



image
Ma√Įca dans le Solent. Remarquez le gr√©ement 7/8



Ma√Įca est revendu et part naviguer autour du monde. Il aurait √©t√© d√©truit ou aurait fait naufrage, tragique m√©saventure que rencontre l'un des p√®res de Ma√Įca, Angus Primrose, associ√© d'Illingworth, qui se noie alors qu'il tente de r√©cup√©rer des effets personnels lors du naufrage de son Moody 33 en 1981.

Aux derni√®res nouvelles, Ma√Įca aurait cependant √©t√© aper√ßu √† Vancouver lors d'un rassemblement de bateaux bois en 2001...

Effectivement...





* Il a exist√© 2 Ma√Įca CMN nomm√© Maia ! L'un d'eux vient d'√™tre d√©construit et l'autre est l'ex Loup Rouge.
** Mère Yvonne-Aimée de Jésus (1901-1951).
Entre autres, décorée par le général de Gaulle pour services rendus à la Résistance (Groupe Saint Marcel).
Au couvent des Augustines à Malestroit on nous informe toutefois "qu'il n'y a pas de lien obvie entre ce bateau et Mère Yvonne Aimée".
Et pourtant...



Sources : Cécile Rouault
 
 
 
 
 

Retour Page principale Accueil